Communiqué de presse;

La répression contre les adeptes de la minorité religieuse du Yarsan en Iran



La répression contre les adeptes de la minorité religieuse du Yarsan a été intensifiée par le régime Islamique d'Iran.  Deux membres, se sont mis le feu pour protester contre l’humiliation de l’un de leurs dans une prison en Iran. La population Yarsan est estimée à environ 2 000 000 de personnes, essentiellement situées dans l'ouest de l'Iran.

 Le 4 Juin 2013, Hassan Razavi s'est immolé devant le bureau du gouvernement à Hamadan à l’ouest d’Iran. L'auto-immolation de Razavi a été pour protester contre la façon dont Keyumars Tamnak a été traitée par les gardiens de la prison de Hamadan. Tamnak avait été contraint de raser ses moustaches. Il faut dire les moustaches sont vénérés par les adeptes du Yarsan.

Avec de graves brûlures à plus de 60 pour cent de son corps, Razavi a été transporté à un hôpital de Téhéran. Il était sous surveillance policière à l'hôpital, et personne, y compris sa famille n’était autorisé à lui rendre visite. Il est finalement mort le mardi 11 juin 2013.
Le 5 Juin 2013, un autre membre de Yarsan, Nimkard Tahari, s'est immolé aussi devant le même bâtiment après avoir entendu que cinq responsables de la prison avaient tenu Tamnak jusqu'à raser sa moustache. Tahari est mort en route vers l'hôpital, et son corps a été enterré dans la ville de Sahneh le jeudi 6 Juin 2013.

Les nouvelles des auto-immolations ont été couvertes par les médias locaux et nationaux. Les dirigeants des Yarsans ont été convoqués à l'Agence de renseignement dans la ville de Sahneh et ont été menacés d'emprisonnement ou pire.

Pendant les funérailles tenues pour Tahari, les manifestants ont organisé un sit-in devant le bureau principal dans la province de Hamadan, pendant deux heures, mais aucune personne de la part de l’autorité n’a accepté de les rencontrer. Finalement, la police a forcé les manifestants à se disperser. D'autres membres du Yarsan ont menacé de s'immoler si les responsables ne répondaient pas à leurs revendications.

 


Centre Zagros pour les Droits de l'Homme
12 Juin 2013






                                         © Copyright 2012, Zagros Human Rights Center