Communiqué de presse;
Le processus de la paix entre le gouvenement Turc et le PKK


اعدامیان 19 اردیبهشت 1389

Le 8 mai 2013, les rebelles kurdes du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) en Turquie, ont commencé leur retrait de Turquie vers le nord de l'Irak, pour regagner leurs bases dans les montagnes du Kurdistan irakien. Cette démarche adhère dans le cadre d'un processus de paix initié par l'appel du chef rebelle kurde emprisonné, Abdullah Ocalan, à un cessez-le-feu avec le gouvernement turc. Lancé le 21 mars à l'occasion des célébrations de Nawroz (le Nouvel an kurde), cet appel à la paix, a donné l'espoir de mettre fin à un conflit qui duré trois décennies et a causé la mort de 45 000 personnes.
Les perspectives de paix, cette fois, paraissent plus solide que jamais. Le plan de paix prévoit un retrait de la Turquie des quelque 2500 combattants du PKK d'ici à l'automne. Ensuite, suivra la remise en liberté de centaines de Kurdes pour leurs liens avec le PKK. Et, la nouvelle Constitution (en cours de discussion) devra élargir des droits du people kurde en Turquie.
Nous encourageons les deux parties de continuer leurs efforts en vue de trouver une solution durable à ce conflit qui couté la vie à des milliers des individus de deux cotés.
 
Finalement, afin de renforcer ce processus, nous appelons à l'union européenne, ainsi que  aux Etats-Unis à jouer leur rôle dans ce processus de paix.


Centre Zagros pour les Droits de l'Homme
15 Mai 2013






                                         © Copyright 2012, Zagros Human Rights Center